entete blogue 14

FBicon 03 twiticon 05 INicon 07 PINicon 09 YOUTUBEicon 11

Mauvaises pentes et problèmes de drainages


Au-delà de l'esthétisme de votre aménagement paysager, il ne faut surtout pas négliger de bien prévoir les pentes et le drainage de votre terrain. Des erreurs bien simples pourraient vous apporter des problèmes majeurs. En plus d'avoir des embarras avec votre maison, vous pourriez en avoir avec vos voisins.

 

Pente à gérer
Pente problématique

 

Erreur numéro 1 : pente dirigée vers la maison

 

Pente inverse vers la maison
Pente inverse vers la maison

 

L'erreur que l'on voit fréquemment en aménagement paysager est un problème de pente qui cause des préjudices aux voisins ou des problématiques d'infiltration d'eau dans les résidences. Selon les normes du BNQ, on doit donner au terrain les pentes nécessaires pour permettre un drainage naturel des eaux de surface vers des points de captage sans toutefois causer de préjudices aux propriétés avoisinantes. À moins d’exception, l’écoulement des eaux de surface doit s’effectuer en direction opposée au bâtiment. Donc le modèle habituel proposé par le BNQ apporte les eaux de l'arrière vers l'avant du terrain tout en ayant des pentes inverses à la maison. Cependant parfois la topographie ne permet pas d'appliquer le modèle standard. Dans ce cas, des drains et des puits de rétention doivent être installés pour capter les eaux de surface pour ne pas causer de préjudice aux voisins ou des problèmes à la maison.

 

Erreur numéro 2 : Absence de margelle ou margelle mal drainée

 

Dégagement fenêtre
Dégagement de fenêtre insufisant

 

Nous arrivons aussi trop souvent sur des urgences pour régler des problèmes dus à une infiltration d'eau par les margelles. Premièrement, vous avez besoin d'une margelle si votre fenêtre n'a pas 4 pouces de dégagement sous le seuil de béton avec le sol. Bien qu'elles soient peu esthétiques et qu'elles peuvent vous réduire légèrement la lumière du sous-sol, celles-ci sont indispensables pour prévenir des problèmes majeurs à votre maison. Vos margelles doivent absolument être drainées pour que l'eau sorte de celles-ci. Le drain qui est installé ne doit pas être connecté directement sur votre "drain français" puisque des débris de feuilles et de poussière pourraient finir par boucher ceux-ci. Habituellement, vous devriez créer une zone de pierres nettes entre le drain de maison et le drain de la margelle pour laisser passer l'eau, mais aucun débris. Un dernier élément important concernant les margelles c'est qu'elles ne doivent jamais servir de zones basses ou de zone de captation d'eau de surface.

 

Erreur numéro 3 : Revêtement de la maison trop près du sol ou carrément recouvert de terre

 

Dégagement chantepleure problématique
Dégagement chantepleure problématique

 

Les murs de votre maison ont besoin d'aération et d'avoir un certain dégagement avec le sol pour éviter les infiltrations d'eau lors de la fonte de la neige ou lors d'une légère inondation. Le code du bâtiment exige que le dégagement entre le sol tel qu’il sera au final et le dessus du mur de fondation et du revêtement extérieur soit d’au moins 200 mm (8 pouces). Il doit donc y avoir au moins 8 pouces entre la hauteur du sol autour de votre maison et le début de votre brique ou autre revêtement. Si ce n'est pas ainsi chez vous, vous n'êtes pas conforme et vous vous exposez à des risques de dégradation de votre maison. Vous pourriez aussi avoir des problèmes au niveau de la vente de votre propriété si un inspecteur en bâtiment avise les futurs acheteurs d'un problème éventuel à régler.

 

Erreur numéro 4 : Recouvrir les chantepleures

 

Bloquer les chantepleures = bris de la brique
Bloquer les chantepleures = bris de la brique

 

Les chantepleures sont les petits espaces sans mortier dans le bas de votre mur de brique. Ceux-ci sont nécessaires pour assurer une bonne ventilation de vos murs de maison. Bloquer ces ouvertures peut causer à moyen terme une dégradation sévère de votre brique, laisser paraitre des cernes d'efflorescences et causer de la moisissure dans vos murs. Nous voyons plusieurs cas de gens qui recouvrent le balcon avec de la pierre naturelle ou des produits de béton et qui colmatent les chantepleures. Un vrai professionnel ne devrait pas accepter un mandat pour vous sachant le problème éventuel qu'il pourrait vous causer.

 

Problème de percolation de l'eau et de nappe d'eau trop haute

 

Problème de percolation
Problème de percolation

 

En tant que paysagiste nous devons aussi travailler à l'occasion dans des zones très problématiques. Certains terrains marécageux dont la nappe d'eau est très haute ont été convertis en développement domiciliaire. On doit donc faire du drainage et planter des espèces qui tolèreront de vivre dans un sol qui peut rester humide sur une plus longue période.

 

Selon le Code civil du Québec :

 

Article 979 C.c. .:  
"Les fonds inférieurs sont assujettis, envers ceux qui sont plus élevés, à recevoir les eaux qui en découlent naturellement. Le propriétaire du fonds inférieur ne peut élever aucun ouvrage qui empêche cet écoulement. Celui du fonds supérieur ne peut aggraver la situation du fonds inférieur; il n'est pas présumé le faire s'il effectue des travaux pour conduire le plus commodément les eaux à leur pente naturelle ou si, son fonds étant voué à l'agriculture, il exécute des travaux de drainage."
Interprétation :
Vous pouvez laisser l’eau de votre terrain ruisseler sur le terrain voisin si ce dernier est situé sur la pente naturelle de l’écoulement des eaux, et son propriétaire ne peut construire un ouvrage pour empêcher cet écoulement. 
Article 983 C.c. .: 
"Les toits doivent être établis de manière que les eaux, les neiges et les glaces tombent sur le fonds du propriétaire."
Interprétation :
Vous devez vous assurer que l’eau, la neige et la glace qui s’écoulent de votre toit tombent sur votre terrain, et non sur celui de votre voisin. Au besoin, votre voisin pourra même vous forcer à installer un garde-neige ou une gouttière qui garderont la neige ou l’eau de votre côté.
 

La morale de l'histoire

Validez avec votre entrepreneur que le dégagement du sol avec le revêtement de votre nouvelle maison soient conformes en tenant compte des voisins et de l’égouttement d’eau à prévoir. Consultez un paysagiste professionnel pour concevoir votre aménagement paysager de façon conforme.

 

Manon Lavoie
Aménagements Passion Paysages inc.

Pour en savoir plus :

   
   

5680 rue Barré, Saint-Hyacinthe, Qc  J2R 1E4   T 450.253.2787